Adoption en commission du rapport annuel 2018 sur la Banque centrale européenne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on email

En commission ECON le jeudi 23 janvier 2020, nous avons voté à une large majorité le rapport annuel 2018 sur la Banque centrale européenne.

Rapporteure pour mon groupe politique sur ce texte :

  • J’ai insisté sur l’indépendance de la BCE ainsi que sur l’objectif principal de la politique monétaire conduite par la BCE : la stabilité des prix.
  • J’ai rappelé qu’une politique monétaire accommodante ne doit pas se substituer à de nécessaires réformes structurelles et j’ai mis l’accent sur la nécessité de repenser les politiques monétaires à long terme de la BCE, notamment le programme d’achat d’actifs.
  • J’ai alerté sur les effets préjudiciables pour les épargnants et les retraités pour ce qui concerne les taux d’intérêts très faibles.
  • J’ai été vigilante sur la mention des crypto-monnaies stables et les risques qui y sont liés, notamment le blanchiment d’argent et les cyberattaques.
  • J’ai appelé à un renforcement du rôle de l’euro à l’échelle internationale.
  • J’ai demandé à renforcer le travail pour améliorer la compréhension des décisions de la BCE par les citoyens.

Il était important de voir ce rapport bénéficier d’un large soutien lors du vote en commission, car il est le premier document que nous transmettrons, au nom du Parlement européen, à Christine Lagarde, la nouvelle Présidente de la Banque Centrale européenne. Ces recommandations devront servir de base pour un dialogue fréquent avec la commission ECON.

Prochaine étape : le rapport sera mis aux voix en session plénière, à Strasbourg, le mercredi 12 février 2020. Le vote sera précédé d’un débat en séance plénière, en présence de Christine Lagarde, le mardi 11 février 2020.