Faisons de 2020, l’année de la biodiversité!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on email

2020 s’est ouvert sur une hécatombe environnementale : un milliard d’animaux ont péri en Australie, dont certains sont en voie de disparition. Ce lourd bilan pour la biodiversité accentue le signal d’alarme tiré l’an dernier par l’IPBES. Ce groupe international d’experts a identifié qu’un million d’espèces sont aujourd’hui menacées d’extinction. A l’échelle européenne, il y a déjà 80% d’insectes en moins. Cette érosion est très inquiétante car la biodiversité est absolument essentielle à notre survie. Nourriture, santé, énergie, nous sommes complètement dépendants des services qu’elle nous rend. Malheureusement, c’est bien l’activité humaine qui est responsable de sa dégradation. 

Alors oui, le tableau est noir. Mais 2020 peut l’éclairer. A la fin de l’année, un grand rendez-vous se tiendra en Chine : la COP15 sur la biodiversité. La communauté internationale doit y adopter la feuille de route mondiale qui doit inverser la tendance.

Ce que nous disons, nous parlementaires européens, c’est que ce rendez-vous doit être pour la biodiversité l’équivalent de l’Accord de Paris sur le climat. Cette ambition, très forte, nous l’avons votée, à une écrasante majorité, cette semaine en séance plénière, dans une résolution dont j’étais co-rapporteur.

Que disons-nous précisément? 

  • Que la COP15 doit être celle de l’action : nous voulons de vrais engagements, c’est-à-dire des objectifs chiffrés et réalistes, des objectifs qui doivent être mesurables afin d’être rigoureusement suivis, des objectifs qui doivent être contraignants afin de garantir leur application.
  • Nous appelons aussi à balayer devant notre porte. L’Union européenne et les Etats membres doivent être exemplaires s’ils veulent convaincre leurs partenaires internationaux. Nous veillerons donc à ce que la Commission européenne présente d’ici mars une stratégie ambitieuse pour la biodiversité à horizon 2030. Intensifions nos efforts dans toutes les directions : allouons un budget suffisant, encourageons les pratiques agricoles et forestières durables, évaluons le rôle des villes.

Ensemble, faisons de 2020, l’année de la biodiversité.