Des questions subsistent sur la mise en œuvre du « pacte vert européen »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on email

Mon intervention en commission ENVI le 16 décembre 2019

Je partage les principaux points de l’ambitieux Pacte vert européen présenté par la Commission européenne. A l’heure où l’Union européenne importe déjà nettement plus de CO2 qu’elle n’en exporte, je salue en particulier la proposition d’un « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières » qui doit garantir à nos industries et nos agriculteurs que la transition écologique ne se fasse pas à leurs dépens.

Cette barrière écologique était l’un de nos engagements de campagne.

Aussi, lors de cet échange de vue avec Franz Timmermans, premier vice-président exécutif de la Commission européenne, je lui ai demandé des précisions sur la mise en œuvre très concrète de cette taxe carbone.