Audition de Julia Laffranque, candidate au poste de Médiateur européen

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on email

Un nouveau médiateur européen sera élu par le Parlement européen au cours de la séance plénière du mois de décembre 2019.

La Commission des Pétitions a auditionné le mardi 3 décembre les 5 candidats en lice pour le poste : Giuseppe Fortunato, Julia Laffranque, Nils Muiznieks, Emily O’Reilly, Cécilia Wikström.

Alors que, 45% des citoyens ne connaissent pas leurs droits en tant que citoyens de l’Union européenne selon l’Eurobaromètre et que le rôle du Médiateur européen est encore trop méconnu, j’ai demandé à Julia Laffranque :

  • quelles actions concrètes elle comptait entreprendre pour accroître la visibilité de l’activité du Médiateur européen et pour mieux faire comprendre aux citoyens leurs droits,
  • et quelles mesures elle pensait mettre en place pour intensifier la coopération avec les médiateurs nationaux?

Le médiateur européen
Créé par le traité de Maastricht (1992), le Médiateur européen vise à mieux assurer la protection des citoyens en cas de mauvaise administration dans l’action des Institutions, organes et organismes de L’Union européenne. Le Médiateur enquête sur les plaintes pour mauvaise administration déposées par des citoyens ou des résidents des pays de l’UE, ou par des associations ou entreprises établies dans l’Union.